Le palissage c’est l’action de conduire une plante sur un support plan en y attachant ses tiges et branches à l’aide de liens (osier, ficelle, raphia, plastique, etc.)

Un palissage vertical est dit espalier s’il s’appuie sur un mur, sinon contre-espalier (utilisant des treillages ou rangs de fil de fer complétés par des lattes et soutenus par des poteaux, piquets, ferrures) Le plan support peut aussi être oblique ou horizontal

Cette technique permet de coucher une plante dans son environnement afin que les branches du dessous qui ont le moins de lumière puissent en avoir assez pour se développer correctement.

Cette technique peut être appliquée des que le tronc commence à devenir un tronc et plus une brindille, c’est à dire aux alentours du 3eme/4eme étage de feuilles.
Le plant couché va continuer de se développer aux nœuds des feuilles basses…

Il faudra faire des nœuds pas serrés du tout, afin de laisser la plante se développer et pas l’étrangler, le mieux étant de faire des boucles autour du tronc…
Pour cela vous utiliserez une corde ou une ficelle assez épaisse afin qu’elle ne cisaille pas le tronc!
Vous fixerez l’autre coté des cordelettes au sol avec une pierre ou bien à d’autres branchages au sol.

Ne vous inquiétez pas les feuilles vont se réorienter rapidement toutes seules…
Si le plant continue à pousser en hauteur, vous le plierez alors de nouveau délicatement et ainsi jusqu’à e qu’il ait la forme voulue: bas et horizontale!

Le palissage s’effectue vraiment très doucement !

Lorsque vous attachez et que vous tirez une branche ou même le tronc, il faut être très prudent et ne surtout pas tirer trop fort (raccourcissez la ficelle de quelques centimètres chaque jour)
En effet, dans le cas ou vous tirez trop fort, vous aller casser la branche (comme sur la photo), mais celle-ci ne se répare pas toujours.

Les Avantages du palissage:

En extérieur dans la nature, sauvage, le palissage possède beaucoup d’avantages:
-> du point de vue de la discrétion: un plant de quelques mètres de haut attirera plus le regard que un plant couché…
-> on peut du coup cacher les plants dans des champs d’orties, dans lesquelles le cannabis passera inapercu. On continuera le palissage pour que le plant se développe couché.
-> Dans des endroits bien ensoleillés, on pourra coucher un plant pour qu’il profite du soleil sur toute sa longueur…
-> La sève arrive plus facilement aux têtes.
Par contre, il faut faire attention aux liens qui peuvent céder en cas de vent fort faire attention aux limaces qui sont plus proches des têtes que dans une position normale…

En intérieur, le principal avantage est de couvrir un maximum de surface dans le placard sans avoir à couper (ce qui ralentit la croissance)
Le palissage est une très bonne alternative à utiliser quand on a peut de plants femelles dans un placard afin d’optimiser la production de fleurs.